La cuisine et les restaurants de Bali

Pour tous gourmets qui se respectent, voyager à Bali est l’occasion de découvrir toute sorte de spécialités culinaires exotiques. Mais pour apprécier à sa juste valeur la cuisine balinaise, il est préférable de connaître les habitudes alimentaires locales. Je vais donc vous aider à vous orienter dans ce pêle-mêle de saveurs, et aussi vous donner quelques conseils qui optimiseront vos dégustations !

restaurants-bali

L’aliment principal de Bali

Comme partout en Asie, le riz est la base de la cuisine balinaise. Il accompagne presque toutes les spécialités locales. Sur place, cet aliment est une vraie religion, à tel point qu’il est impensable pour un indonésien de ne pas en manger pendant plus d’une journée ! Le riz est cultivé sur l’île des Dieux depuis plus de 6000 ans. Ainsi les éclatantes rizières en terrasses, que vous pourriez découvrir lors d’un voyage sur-mesure à Bali, témoignent de cette tradition ancestrale.

Les balinais et la nourriture

Contrairement à nos habitudes, vous remarquerez lors de votre voyage en Indonésie, que les locaux ne partagent pas de moments conviviaux lors des repas. Habituellement, la mère de famille cuisine le matin et chacun mange quand il en a envie. On est bien loin de nos repas interminables où l’on discute pendant des heures !

Pourtant même si les repas balinais n’ont pas la même ambiance que nos bruyantes tables occidentales,  la cuisine locale n’en est pas moins raffinée !

Que mange-t-on à Bali ?

Le riz remplacé ou accompagné de nouilles, est généralement servi avec :

  • différents légumes : cuits à l’anglaise (à l’eau), en curry, frit
  • du tempe (graine de soja fermentée qui forme un block uni) : frit ou en sauce
  • du tofu : frit ou en sauce
  • des œufs : dur, sur le plat, ou en omelette
  • du poisson : en sauce, grillé ou frit
  • du poulet : en sauce, grillé, frit, cuit à l’étouffé
  • du canard : grillé, frit, cuit à l’étouffé
  • et même du porc : à la broche, grillé, frit

Les plats en sauces sont généralement préparés en curry avec des légumes et un mélange d’épices et de condiments.

Les balinais adore le gras et les fritures en tous genres.  En effet, même si les indonésiens ne sont pas épais, les plats populaires sont généralement peu diététiques.

Attention, certains mets peuvent être très piquants ! Je recommande donc à ceux qui ont l’estomac fragile de commander sans piment. Les balinais ont l’habitude de cuisiner pour les touristes, cela ne devrait donc leur poser aucune difficulté.

Enfin certains plats sont sucrés et parfois même trop sucrés pour nos palets occidentaux ! C’est d’ailleurs souvent pareil pour les boissons comme le thé glacé (es teh) ou le café balinais (kopi).

Les 3 catégories de restaurants de Bali

Les kaki lima 

Lors de votre séjour à Bali, vous remarquerez que les indonésiens aiment grignoter tout au long de la journée. Ils peuvent acheter des chips, des sucreries ou se restaurer à un « kaki lima ». Les kaki lima sont les petits restaurants ambulants que l’on retrouve à n’importe quels coins de rue. Pour indiquer leur présence, tous possèdent leur propre signal sonore. Il y a ceux qui utilisent une mélodie de « marchand de glace » ou ceux qui ne cessent de secouer une clochette aux bruit stridents. Il y a également ceux qui tapent avec une cuillère sur une assiette en hurlant « BACKSOOO ! »

Ces échoppes ambulantes  font partie du décor, elles sont à l’image d’un pays décomplexé et finalement je trouve que cela renforce le folklore local.

 Les kaki lima sont très pratiques lorsqu’on n’a pas beaucoup de temps, que l’on veut manger sur le pouce ou prendre quelque chose à emporter. Ils servent généralement des petits plats comme :

 – des bakso (soupe avec vermicelles et boulette de viande) ou soto ayam (soupe aux vermicelles quelques légumes et poulet)

– des brochettes sate (brochette de poulet ou de chèvre servie avec une sauce aux cacahuètes)

– des martabak (galette salée fourrée aux œufs et autre) et Terang bulan (sorte de grosses crêpes épaisses souvent fourrées de chocolat)

– ou simplement des épis de maïs grillé

Les warungs 

Les warungs sont les petits restaurants locaux. Ils sont en général tenus par des familles et servent une cuisine traditionnelle sans prétention mais souvent très savoureuse. Il y a 2 types de warung.

Le premier, cuisine des spécialités à la commande tandis que le second prépare différents plats qu’ils étalent dans une vitrine. Un conseil, ne vous fiez pas à l’apparence d’un warung mais regardez plutôt si il y beaucoup de balinais à l’intérieur. Si oui, c’est ici qu’il faut vous restaurer !

Parmi les plus célèbres spécialités Balinaises vous trouverez dans les warungs :

– le fameux « babi guling » : cochon de lait cuit à la broche (c’est mon préféré !) Il se mange généralement les jours de fête mais heureusement certains warungs en ont fait leur spécialité et en servent tous les midis. En effet le babi guling est très long à cuire et après l’heure du déjeuner, il n’y en a généralement plus.

– le « nasi campur » : c’est la spécialité des warungs « vitrine », accompagné de riz blanc (nasi putih) vous choisissez un mix (campur) des différents plats de l’étalage. Lorsque vous irez manger un nasi campur, je vous conseille de demander que l’on vous serve sur votre riz de la sauce de l’un des curry de l’étalage. Votre assiette n’en sera que meilleure !

– le « nasi goreng » : riz frit avec des légumes, un œuf et quelques morceaux de viande ou fruits de mer selon votre choix

– le « mie goreng » : nouilles frits avec des légumes, un œuf et morceaux de viandes ou fruits de mer

– plus rare mais vraiment succulent le « bebek betutu » : canard farci d’épices et de condiments, cuit à l’étouffé

Les restaurants de Bali

En Indonésie, les locaux catégorisent les restaurants au-dessus des warungs. Les restaurants ont un cadre et un service souvent plus soigné. En terme de standing, certains restaurants gastronomiques rivalisent même avec ceux d’Europe.

L’île des Dieux est très développée, ainsi vous retrouverez, à coup sûr, tous les plats que vous aimez. D’ailleurs des chefs venus du monde entier se sont installés à Bali pour ouvrir leur propre restaurant. Enfin, je vous conseillerai quand même de goûter les mets locaux dans l’un des restaurants gastronomiques balinais comme par exemple le « Bambu restaurant » à Seminyak ou le « Locavore » à Ubud. Je suis sûr que vous serez surpris de l’originalité et la finesse des plats qu’ils proposent!

J’espère que tous ces petits conseils seront utiles à votre circuit culinaire à Bali et que comme pour moi, la découverte de la cuisine locale sera pour vous une belle surprise. Selamat makan !

Recevoir tous nos articles !

Consultez notre Blog Vietnam

guide-pays
Share This